|  Le patrimoine culturel
   > A découvrir > Le patrimoine culturel

Patrimoine culturel du village d’Aiguines 

 A partir du 16ème siècle Aiguines dut sa réputation à la qualité de la tournerie sur bois et à la fabrication des boules cloutées.

La végétation forestière des environs d’Aiguines fournissait du buis particulièrement favorable au travail de tournage d’autant qu’il pouvait être ramassé librement. Chaque automne, les coupeurs partaient dans des zones sauvages et dangereuses du canyon.

fabrication-boules

Le buis, tourné et poli, pouvait servir à fabriquer des pilons, des mortiers, des planches, des couverts et autres objets.

Pour la fabrication des boules cloutées, la partie affleurante et enflée de la racine du buis, était extraite et transportée à dos d’homme, jusqu’aux ateliers de tournage installés dans le village. Dans les ateliers, les tourneurs dégrossissaient la racine à la scie, puis lui donnait sa forme définitive au tour à bois. Les femmes – « les ferreuses » – les recouvraient ensuite de clous.

boules-petanque

Des colporteurs venaient s’approvisionner au village pour aller vendre ces objets jusqu’à la foire de Beaucaire. Le commerce sera florissant jusque dans les années 1920 où l’apparition de la boule de pétanque intégrale rejettera ce type de boule chez les antiquaires et les collectionneurs.

musee-tourneurs-sur-bois

Aujourd’hui, à travers le Musée des tourneurs sur bois et l’école de tournage sur bois Escoulen, Aiguines a retrouvé les gestes et le savoir-faire de ces artisans.

Chaque année, des stages d’apprentissage sont régulièrement organisés, ainsi que les « Journées du bois tourné » pendant une semaine au mois d’août.

Site du Musée des tourneurs sur bois

Site de l’école de tournage sur bois Escoulen

Scroll Up